Qui en veulent à Mme Pauline Biyong ?

Posté par oloumane le 5 octobre 2011

La question ambarrase un peu Foka Azu’u, le Président du Conseil Electoral d’Elecam. Elle a été entendue par ses collègues du Conseil Electoral sur le marché des Affichage de paul Biya. Pourquoi cette femme intègre de la société civile qui donnée le bon exemple à tous les membres de la société civile est-elle combattue. Nous savons qu’elle a beaucoup de fruit et on ne jette le callou à l’arbre qui a beaucoup de fruit.

 l’issue de sa rencontre avec les observateurs des élections du Commonwealth il ne s’attenda pas à cette question « Allez-vous répondre favorablement à la requête du SDF qui demande la mise à l’écart de Pauline Biyong du Conseil électoral ? ». Demande le reporter du Jour. « Mais , que voulez-vous que je vous dise ? », répond-il après quelques balbutiement.

« J’ai l’u dans la presse que le sdf a envoyé une lettre dans ce sens à Elecam. Il n’est pas le seul. Pour le moment, nous avons initié une enquête dans cette affaire. Nous les résultats. Mais déjà, les membres du conseil électoral d’Elecam ce sont réunis et ont entend Pauline Biyong », affairme Samuel Fonkam Azu »u qui s’abstient d’évoquer les arguments présentés par Pauline Biyong.

le SDF est -il en erreur, ne faut-il pas laisser Pauline Biyong de continuer à faire sont travail à ELECAM. Les élections présidentielles au Cameroun sont  un enjeu majeur qui devait amener chacun à taire son égo.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les gadgets du RDPC bloqués en Afrique du Sud

Posté par oloumane le 5 octobre 2011

Concours de circonstance ou coup de du sort ? Le Navire en prevenance de la Chine où le où le matériel a été confectionné est tombé en panne au pays de Nelson Mendala. Depuis le lancement de la campagne, les gadgets du RDPC parti au pouvoir sont aussi rares qu’une espèce en voie de diparition. En fait, de source digne de foi, le matériel constitué de T-shirts, de montres, de casquettes, de parapluies et bien d’autres choses devant accompagner la campagne électorale du Président sortant Paul Biya est bloqué en Afrique du Sud. Le bateau en provenance de la Chine où ces gadgets ont été confectionnés est tombé en panne en Afrique du Sud. cette situation, selon les mêmes sources, a eu pour collaire le retard de la campagne du Président sortant Paul Biya.

Pour rémédier à cette situation une partie du matériel a été affrété dans un avion dans la nuit de Samedi à dimanche. Ce qui a finalement permis le déplacement de Paul Biya pour Maroua. Ce candidat a prévu de lancer sa campagne à Kribi. Mais les retards liés à la livraison des gadgets est venu tout chambouler. Le peu de matériel que l’avon a pu ramener va permettre de couvrir le meeting de Maroua. On a quand même aussi distribué dans les sections. Mais les quantités restent vraiment insignifiantes.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le 3ème congrès du RDPC 2011

Posté par oloumane le 5 octobre 2011

 LE PARI DE LA MOBILISATION EST  GAGNE PAR LES MILITANTS VENU DE PARTOUT POUR DIRE QU’IL SONT EN PARFAITE ACCORD AVEC LE PRESIDENT DU PARTI RDPC ET DE LA DIAPORA ETC.

ON ATTENDAIT 25 mille miitants au palais des congres.   ETAIENTT IMPRESSIONES DES MILITANTS MALGRE LA RUDESSE DES SERVICES DE SECURITE QUI ONT PARFOIS FAIT PREUVE DE ZELE.

 LES MILITANT ET SYMPATHISANTS VENUS CELEBRER LE PARTI ET SON PRESIDENT A L’OCCATION DES GRANDES ASSISES QUI ONT COMMENCE A YAOUNDE ONT FINI PAR INVESTIR L’ESPLANADE DU PALAIS DES CONGRES PAR DIZAINE DE MILLIERS EN EFFET.

 ILS ONT FINI  PAR REMPLIR LA COUR D’HONNEUR DU LIEU DES CEREMONIES.

LES MILITANTS ISSUS BUI DE LA MEZAM, DE LA MENCHUM DE LA MOMO OU ENCORE DU NGOKTUNJA, SONT CENTAINEMENT OU ENCORE DU NGOKETUNJA QUI PAR CENTAINES, ARRIVES TRE TOT SUR LE SITE BRANDISSANT LE MEME MESSAGE SUR LEURS DIFFERENTES PANCARTES . AVEC POUR SLOGAN « THE NORTH WEST REGION SAYS THANK YOU UN VIBRANT MERCI AU PRESIDENT NATIONAL DU RDPC » ET AU PRESIDENT NATIONAL  DU FRANCAIS.

NOUS DEVONS ENCOURAGER LE DEBAT INTERIEUR AU SEIN DE NOTRE FAMILLE POLITIQUE.  EN FAIT LE RDPC DOIT DEMEURER UN CADRE D’OUVERTURE AU SEIN DUQUEL LE DIALOQUE, LA TOLERANCE LA DISCUTION ET LE DEBAT CONTINUENT D’ETRE LE MOTEUR DE L’ACTION.

 PEU AUPRES CETTE RECOMMANDATION FORTE DU PRESIDENT NATIONAL A L’OUVERTURE DES TRAVAUX DU 3e CONGRE ORDINAIRE DU RDPC, LES CONGRESISTES SONT PASSES A LA PHASE DES EXERCICES PRATIQUES EN SEANCE PLENIERE A HUIT CLOS ,A,TRAVERS LES EXPOSES DU SECRETAIRE GENERAL DU COMITE CENTR.AL , DES SECRETAIRES DU COMITE CENTRAL ET DES PRESIDENTS DES BUREAUX NATIONAUX DE l’ojrdpc etc. Cette exercice de  defoulement, cet exorcisme, cette cathasis collective feront un grand bien. au parti. Ceux qui emettaient des reserves quand la tenu d’UN CONGRES ORDINAIRE A LA VEILLE DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE COMMENCENT A ADMETTRE LE BIEN FONDE ET L’OPPORTUNITE D’UN CONGRES ORDINAIRE. LA NOUVELLE DYNAMIQUE DU 3EME CONGRES ORDINAIRE DU RDPC A LA SALLE DES 1500 PLACES DU PALAIS DU PALAIS DES CONGRE EST UN RECORD D’AFFLUENCE QUI A DONNE DU FIL A RETORDRE AUX SERVICES DE SECURITE. MAIS LES DELEGUES ET LES NOMBREUX MILITANTS ETAIENT AU RENDEZ-VOUS.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La Chambre des comptes organise un atelier de formation des magistrats de la chambre des comptes à la Rédactions des arrêts

Posté par oloumane le 8 août 2011

A l’occasion d’une visite de travail, un responsable de la Banque Africaine de Développement évoquait la possibilité de confier à la Chambr des Comptes de la Cour Suprême l’audit des activités financées au Cameroun par la Banque. Cette mission rentre bien dans les cordes de cette juridiction, le présent atelier s’inscrit dans le cadre du développement institutionnel efficace de la Chambre des Compts et il a pour objectifs majeurs : le renforcement des capacités de la Chambre des comptes en matière de rédaction des arrêts, et de manières spécifique l’appréhension de la chaîne de contrôle des comptes publics de l’Etat et de ses établissements publics administratifs, des collectivités territoriales décentralisées et de leurs établissements publics depuis le lancement de la vérification jusqu’à la rédaction de l’arrêt, en passant par les opérations de contrôle et la confection du rapport d’instruction. Il s’agi d’une révision générale des opérations du contrôle juridictionnel.

De nombreuses actions sont entreprises au profit de la Chambre des comptes par la Cour Suprême tels que le stage de 12 greffiers et personnels d’appui de la Chambre des comptes, en mai 201O à la cours des comptes d’Algérie ; le stage pratique de 1O magistrats sur la pratique de la rédaction des rapports publics en mai-juin 2010 à la Cour des Comptes de Tunisie, le stage de 1O magistrats sur la formulation de l’avis sur le projet de loi de règlement en juin 2O1O à la Cour des comptes de France ; le stage de 1O magistrats sur le management des juridictions financières dans les Chambres Régionales des Comptes de France en novembre 2O1O ; le voyage d’études de O5 magistrats, d’un greffier et d’un informaticien sur l’analyse financière des entreprises en juillet 2O11 à la Banque de France. D’autres actions de grande portée sont programmés il s’agit de l’acquisition d’un matériel approprié pour la Centrale des bilans de la Chambre des Comptes, d’un stage sur le compte général de l’Etat à la Cour des Compts et au Ministère français en charge du budget et d’une formation sur place surle gestion de fait.

 Après avoir bénéficié de l’appui de nombreux partenaires au développement, donc celui particulièrement important de la Banque Africaine de développement et de l’Union Européenne organise un atelier de formation des Magistrts de la Chambre des Comptes à la Rédaction des Arrets du 08 au 12 Août 2011 à l’hôtel DjeuGa Palace de Yaoundé animé par le Président ERIC THEVENON et le Premier Président de la Cour des comptes française, Monsieur Didier MIGAUD qui a répondu une fois de plus favorablement à la sollicitation de la Chambre des comptes du Cameroun.

En effet depuis la promulgation de la loi n°2003/005 du 21 avril 2003 fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnemet de la Chambre des comptes de la Cour Suprême, les pouvoir publics se sont attelés à l’entrée en fonctionnemt de la jeune juridiction financière créée par la loi n°96/06 du 18 janvier 1996 portant révision de la Constitution du O2 juin 1972.

l’exercice des arrêts se fait dans un environnement balisé des compétences de contrôle juridictionnel et de contrôe administratif de la Chambre des Compts. Cela veut dire que le magistrat rapporteur, dans le cadre du contrôle juridictionnel consigne les constats effectués, ses anayses et ses propositions de décisions juridictionnelles dans un rapport à fin d’examen juridicitionnel de compte. Mais il peut arriver que ce contrôle donne lieu à des observations de nature administrative sur le fonctionnement du poste comptable, la tenue de la comptabilité, le caractère pénl des irrégularités constatées. etc…..

Le présent atelier, entièrement financé par la BAD est le témoignage éclatant de la volonté maintes fois matérialisée de cette institution financière de concourir à l’amélioration de la gestion des finances publiques au Cameroun.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

6ème édition de la Semaine Camerounaise du coeur : 25 septembre-02 octobre 2011

Posté par oloumane le 4 août 2011

Sous le thème « Alimentation saine, pour un coeur sain » la Cameroon Heart Foundation (CAMHEF) organise la 6ème semaine Camerounaise du coeur du 25/09/2011 au 02/10/2011 dont le but est de sensibiliser ls populations sur la problématique des maladies cardio-vasculaires et l’urgence de leur prévention au Cameroun. A cet effet le programme des activités s’articule ainsil qu’il suit : les marches du coeur dans les 10 régions qui vont mobiliser près de 25000 personnes, une caravane de coeur dans le likié, des dépistaes de l’hypertension et du diabète dans les marchés de Douala, yaoundé, les ministères et entreprises partenaires.

Le 1er salon Natioal de l’hypertension et du diabète se tiendra  à l’esplanade de l’hôtel de ville de Yaoundé baptisé « Villagedu Coeur » avec au menu foire et exposition des produits de la chaîne alimentaire, cours de secourisme et de réanimation cardiaque destiné au grand public, conférences et causeries éducatives sur la mort subite, les dangers de la surconsommation du sel, l’abus de l’alcool et le tabagisme Education thérapeutique et diététique, une course dénommée le marathon d’ongola, dont le but est de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance de la pratique du sport comme moyen de prévention des maladies cardiovasculaires.

Une soirée de gala animée par l’Humouriste Tchop Tchop sera organisée au vu de l’ampleur de cet évènement.

Le Coordonnateur Général François NGOUMOU qui répond au Téléphone n° 237978249148, la Présidente du comité d’organisation MANGA SOPPO Aurore : tel : 23799998200 et le Président du Comité exécutif Daniel LEMOGOUM tel : 23798631278 sollicitent le soutien de tous pour la réussite effective de cette 6ème édition de la Semaine Camerounaise du coeur.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Help Cameroun : la coordonnatrice Mme Nkoulou Marie Charlotte séjourne au Cameroun

Posté par oloumane le 4 août 2011

Help Cameroun est une association de droit camerounais qui existe depuis juillet 2010. Pour venir en aide au pouvoir public Elle a pour but l’accompagnement des couches sociales défavorisées. Ayant commencé par l’Ecole d’Awout où des dons en materiel didactique ont été remis et à l’hôpital centrale par des dons pour les malades du sida, L’oeuvre sociale de Mme NKOULOU Marie Charlotte ne faisait que commencer au Cameroun.
A la date d’aujourd’hui La Coordonatrice de Help Cameroun qui en France depuis de longue décennie a bien vouloir sur ressource propre venir au secours des cas sociaux qui lui son présenter par son association au travers de son représntant au Camerouns. C’est à faveur d’un appel au secours qu’elle séjourne au Cameroun pour la continueté de son oeuvre sociale et caritative. Pendant son séjour au Cameroun jusqu’au 15 Août 2011 elle s’artelera à suivre les cas spécifiques des malades qui seront signalés. En ce moment Présentation d’un malade de sida dont le cas est grave et dont le cas social a été présenté à l’association Help Cameroun est sa préoccupation majeure.
Pour l’instant n’ayant pas de sponsors et de puissants ressources personnelles, elle procède au cas par cas, en fonction de ses moyens, elle aide toute personne qui nécessitent ses services.
L’Association étant au Cameroun et la coordinatrice en Europe, des âmes de bonnes volontés peuvent adherer et attirer des financements , des subventions afin que la prise en charge ds malades soient assurer selon les statut de l’Association qui  compte s’associer avec d’autres associations pour mutualisation.
Régulièrement elle le fait aux malades par sa présence, son amour, et assistance pécunaire pour faire connaître le malades el le sortir de son domicile vers les hôpitaux et elle assure son suivi psychologique et apaisement,parce que ayant fait psychologie dans le cadre de son travail en Europe et elle met son expertise à la disposition des malades et les accompagnent en général pour une reinsertion

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Grâce au travail de la SACEL 4000fCFA pour la CNI à meiganga : les équipes de la police du Mbéré arnaquent les populations

Posté par oloumane le 21 juillet 2011

les équipes fixes et mobiles d’identification de la DGSN exigent 4000fCFA ausx populations du département du MBERE, pour l’établissement de la carte d’identité nationale. Il s’agit des localité de Djohong, ngawi, Dir et Batoua-Godolé..

Les identificateurs réclament 4000frCTA aux citoyens sous préteste que c’est le préfet qui l’a institué. Ils ont pris cette sommed’argent dans une quinzine de villages. Les élites et les chefs traditionnels locauc ont dénoncé les policiers véreux il ya quelques jours, en adressant au préfet une lettre de protestation. Ils demandent une solution à cette arnaque montée par les agents identificateurs. Pour sa part le préfet du Mbéré a déclaré avoir saisi le délégué général à la Sûreté nationale pour dénoncer l’arnaque. selon le préfet ils ont été mis au parfum par la population et après enquête, il ressort effectivement que les équipes fixe et mobile exigent de l’argent. Cette attitude irresponsable vise à saper la mesure du chef de l’Etat rendant gratuuite la délivrance de la CNI. Cette situation dure depuis plus d’un moins et vient saper le Travail confié à la SACEL pour la délivrance gratuite de la carte identité Nationle.

Le commissire de la sécurité publique de Meigange a quant lui réfuté les accusation des populations et du préfet du mbere : « lacarte nationale d’identité est  gratuite ici. qu’ils apportent les preuves et les noms des policiers qui exigent de l’argent. Nous suivont cete opération de très près » a-t-il répondu.

Le préfet du Mbéré qui condamné ces attitudes illégales a déclaré avoir instruit une enquête et demandé aux sous-préfets de mener des campagnes de sensibilisation sur la gratuité de la délivrance de la CNI.

Le chef de l’État camerounais, M. Paul Biya, a décidé de la délivrance gratuite de la carte nationale d’identité jusqu’au 31 août 2011. La nouvelle a récemment été rendue publique par le Délégué général à la Sûreté nationale. La décision  présidentielle fait suite à des instructions précédentes prises en janvier de l’année en cours qui ramenaient les frais exigés pour l’établissement de la carte nationale d’identité de 6000 F CFA à 2 800 F CFA. Elle rentre dans le cadre des mesures de facilitation de cette pièce administrative et vise à permettre aux Camerounais en âge de voter de se faire identifier en vue de s’inscrire sur les listes électorales dans la perspective des élections à venir, et notamment l’élection présidentielle prévue avant la fin de cette année.

 

Les citoyens devront donc se présenter aux centres d’identification munis simplement de leurs dossiers complets  avec de documents authentiques.

Faisant suite à cette décision, et pour faire face à l’afflux éventuel des demandeurs de cartes nationales d’identité,  le Délégué général à la Sûreté nationale a décidé de déployer des équipes mobiles d’identification chargées chacune de couvrir au moins un département du territoire national. Cette mesure vise à favoriser ce que le patron de la police nationale appelle «l’ identification de proximité » : des groupes mobiles d’identification graviteront autour des centres fixes d’identification pour se rapprocher le plus possible des citoyens.

La police compte par ailleurs améliorer,  en les renforçant,  le fonctionnement des 350 postes d’identification fixes existants, disséminés sur l’ensemble du territoire national pour un rendement qualitatif et efficient. Il faut dire que certains postes d’identification avaient été fermés et devront être rouverts. Il est d’ailleurs possible que de nouveaux postes d’identification soient ouverts compte tenu des délais relativement courts.

Les mesures de facilitation ainsi prises visent clairement à améliorer la participation des citoyens à la prochaine élection présidentielle. Mais à l’observation, quelques problèmes se posent encore : de nombreuses cartes d’identité déjà établies sont encore en souffrance dans les centres d’identification, notamment dans les grandes villes. Il faudra les remettre à leurs propriétaires. Par ailleurs, dans l’arrière-pays, certains citoyens en âge de voter ne disposent pas toujours de l’acte de naissance exigée lors de l’établissement de la carte nationale d’identité. Il faudra donc beaucoup de tact et beaucoup de discernement aux équipes qui vont se déployer sur le terrain. 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Par le Travail confié à SACEL le RDPC fait le point à Yoko sur la délivrance de la Carte identité Gratuite

Posté par oloumane le 21 juillet 2011

Réunion de synthèse de la campagne de délivrance de la gratuite de la carte identité vendredi prochain 8 juillet  à partir de 16 h à la Résidence des maires de Yoko. Il s’agit pour le Président communal d’intensification des inscriptions sur les listes électorales de faire le point sur le nombre de militants du RDPC qui auront acquis une nouvelle CNI. Jean pierre Florentin Sasi, qui convoque cette réunion a invité les présidents et chargés de mission des comités locaux. Les intéressés sont d’ailleurs invités à apporter leurs fiches statisttiques de recensement

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

SACEL Cameroun : La gratuité de la carte nationale d’identité

Posté par oloumane le 21 juillet 2011

dentification : La CNI informatisée n’est plus fabriquée  car un nouveau spécimen est annoncé, les usagers se contentent des récépissés.Pourtant la gratuité fait courir les camerounais depuis le mois de mai 2011, le Président de la République avait rendu la délivrance de la carte nationale d’identité. Les responsables de la SACEL CAMEROUN en font du bon boulot et un bon assainissement. Pour certains la délivrance est dévenu mobile dans les bureaux d’identifications. Auparavant à la direction Générale au quartier Mvan à Yaoundé, il y avait de longue file d’attente pour la délivrance de la carte d’identité. Les responsables ont pris la situation en main pour la lutte contre la fraude. Certains  personnes rencontrées dans les posts d’identification affirment n’être pas tenues de se faire  inscrire sur les listes electorales après la délivrance de la carte identité . Ce que Mme Bella qui dit être allée solliciter une nouvelle carte d’identité avant même que la validité de l’ancienne se soit allée jusqu’à son terme, juste pour profiter de la gratuité.Les usagers ne désemplissent pas au poste d’identification situé au rez-de-chaussée de la bâtisse abritant la direction de la police judiciaire à Yaoundé. Dans un brouhaha de marché, certains se font prendre la toise, d’autres les empreintes, l’objectif, au bout de la chaîne, étant de se faire délivrer un récépissé, pièce d’identité cartonnée provisoire valable jusqu’à l’obtention de la carte nationale d’identité informatisée.
Mais ce que certains des usagers qui se bousculent dans ce poste d’identification comme dans beaucoup d’autres disséminés sur l’ensemble du territoire national ignorent, le gouvernement n’ayant pas spécialement communiqué là-dessus, c’est que la fabrication de la carte nationale d’identité informatisée (Cni) est suspendue depuis fin avril début mai 2007, selon des sources policières dignes de foi.
Bientôt douze semaines donc, que les machines de fabrication installées au sous-sol de la Pj ont cessé de tourner. Depuis lors, confient nos sources, les dossiers qui y sont acheminés sont stockés. Même les cartes  » express  » fabriquées dans la procédure d’urgence, pour les Vip notamment et très souvent monnayées sont concernées par la mesure. La suspension de la fabrication de la Cni informatisée est confirmée à la cellule de communication de la délégation générale à la sûreté (Dgsn), cette structure qui assure la tutelle sur le projet de sécurisation de la nationalité camerounaise qui vise à maîtriser l’identité de tous les Camerounais ayant atteint la majorité et surtout, à sécuriser la nationalité que chaque premier venu est tenté de s’offrir sans toujours remplir les conditions. Mais cette course vers la carte nationale d’identité ne s’accompagne pas encore d’une ruée vers les bureaux d’Elections Cameroon (ELECAM), l’oragne chargé des inscriptions sur les listes électorales. certains bureau d’Elecam restent vides pendant de longue heures sans l’ombre d’un électeur qui sollicte une inscription. Pourtant les embouteillages qui se forment devant les lieux de délivrance de la carte d’identité, dès les premières heures rendent désormais difficile la délivrance de ce précieux sésame. Il faut s’armer de patience.

 » la fabrication des passeports et des cartes nationales d’identité a une limite dans le temps, au terme de laquelle, il faut relancer le processus. Mais avant, il faut un texte officiel qui est en ce moment attendu « . Mais pour plus de détails, le reporter est invité à se rapprocher de la Sacel, entreprise partie prenante dans le processus de fabrication de la carte nationale d’identité informatisée et dont le siège est situé au quartier Mvan à Yaoundé. Ici, motus et bouche cousue. De source officielle, on n’en saura donc pas davantage sur les raisons de la suspension de la fabrication de la Cni.
Pour leur part, des sources officieuses indiquent qu’un nouveau modèle serait en préparation,  » semblable à une carte bancaire et serait calqué sur le modèle des Cni informatisées en vigueur au Tchad et en Côte d’Ivoire « . Il s’agirait en fait d’un modèle miniaturisé par rapport au précédent.
Le spécimen serait d’ailleurs déjà validé et c’est désormais un texte (législatif ou réglementaire ?) qui devrait relancer la machine de fabrication.
En attendant, certains usagers ne cachent pas les désagréments qu’ils subissent à cause de cette rupture. A ce propos, N. M. déplore le voyage manqué faute d’avoir présenté sa Cni informatisée afin d’obtenir un visa. Plus grave, souligne-t-il, il s’est fait extorquer la somme de 30.000 Fcfa pour une carte  » express  » qu’il n’a jamais vue. Si la distribution des Cni informatisées, fabriquées avant la suspension se poursuit dans les commissariats, d’aucuns s’interrogent déjà sur la nécessité de changer l’ancienne formule et redoutent même un éventuel renchérissement de son coût d’établissement pour les Camerounais.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Revue Conjointe des Portefeuilles de la Banque africaine de Développement et de la Banque Mondiale au Cameroun

Posté par oloumane le 15 juillet 2011

La revue des portefeuilles de la banque africaine de developpement bad et de la banque mondiale au cameroun se sont déroulées à yaoundé du 5 au 13 juillet 2011. Conformément aux principes de la déclaration d pris sur l’harmonisation de l’aide et l’esprit de partenariat, cette revue s’est effectuée conjointement entre les deux institutions, en partenariat, avc le Gouvernement du Cameroun. Il convient de signaler qu’au-delà de leurs engagemets à mettre en oeuvre les principes de la déclaration de paris, la Banque Mondiale et la BAD sont conjointement impliquées dans le financement de plusieurs projts multinationax de transport, avec une même cellule d’exécution au sein du Ministère des Travaux Publics.

L’objectif de la revue principal de la revue conjointe était de mener des discussions stratégiques et opérationnels et de suscitr des reflexions par rapport aux portefeuilles des deux institutions, en vue d’identifier des actions concrètes pour l’amélioration de la performance des portefeuilles. En visant à améliorer la performances des portefeuilles, la revue de portefeuille est également un outil pour suivre et évaluer le progrès, vers la mise en oeuvre  et l’atteinte des objectifs définis dans la stratégie d’assistance pays de la Banque Mondiale et la stratégie pays de la BAD.

Au terme de cette revue, un plan d’amélioration de la performance des portefeuilles a été élaboré. Il comprend les problèmes identifiés, les propositions de solutions avec les délais de la mise en oeuvre et les responsables.

Globalement, on peut noter que le Gouvernement  entrepris des efforts pour satisfaires les conditions liées au prêts et améliorer l’exécution globale des projets. Toutefois, des problèmes ont été identifées dans la préparation des projets pour leur garantir une bonne qualité à l’entrée. De même, les efforts doivent se poursuivre pour libérer à temps, les fonds de contrepartie, soumettre dans les délais les rapports d’audit, atténuer les  les risques fiduciaires, renforcer les capacités nationales en matière de gestion de projets sur les résultats et améliorer le taux d’absorption des ressources.

Pour les deux partenaires, il a été recommandé d’accompagner le Gouvernement dans la mise en oeuvre des réformes, de réduire les délais dans le traitement des dossiers pour accélérer l’exécution ds projets, de manifester un volonté à entreprendre les actions communes dans les sens de la Declaration de Paris, d’organiser des missions conjointes avec les autres Partenaires techniques, et financiers, de renforcer le système de suivi-évaluation conjoint des partenaires et de privilégier l’ancrage des projts futurs au sein des institutions publiques existantes et renforcées.

En rappel, on note que les deux bailleurs financent actuellement 42 projets et programmes pour un montant global de 1,839 milliard de dollars des EU dont 1,039 milliards $ EU pour les projets nationaux et 800 millions $ EU puir les multinationaux.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12
 

cadresboc |
azert12345 |
nouvelles d'abidjan |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Des risions...risibles...li...
| Journaliste en herbe ...
| IMMOBILIER-MONTEREAU